Comment sécuriser une porte existante à Craponne 69290

Comment sécuriser une porte existante à Craponne 69290

Les assureurs sont de plus exigeants et cette exigence peut être à votre avantage, car plus de sécurisation entraîne souvent une baisse substantielle de votre prime. Parfois on demandera une porte blindée alors faut-il tout changer et engager des frais importants ? Non. Il existe une possibilité, celle de sécuriser l’existant, une porte extérieure, sans la changer. Un bon serrurier professionnel et gréé saura se charger de la tâche.

Sécuriser l’existant de façon simple

De manière très basique, le serrurier peut fixer une plaque d’acier plus ou moins épaisse de chaque côté de la porte si elle est en bois par exemple. Il sera judicieux de privilégier un blindage portefeuille, la tôle d’acier enveloppant totalement la porte et l’huisserie. Quoi qu’il en soit il faudra bien étudier les éventuels points faibles de votre porte. Sachez que dans la plupart des cambriolages, les malfaiteurs passent par la porte principale d’entrée généralement en la forçant avec un pied de biche ou en détruisant le cylindre.

Aides financières et fiscales

Donc il faudra porter son attention sur les dormants, les paumelles, les serrures et leurs cylindres. Sur ces derniers mécanismes, il est bon de remplacer le cylindre de la serrure par un cylindre de sécurité à clés uniques (impossibles à copier). En règle générale, l’objectif est de rendre la tâche compliquée au voleur et de retarder le plus possible son intrusion dans un logement ou un local commercial. On multipliera donc les points d’ancrage et l’installation de serrures par un professionnel avec pênes à crochets beaucoup plus résistants que les systèmes à galets. Ne négligez pas également les nouvelles technologies avec une caméra contrôlable à distance ou tout bêtement un judas ou une chaîne de porte. Enfin, sachez qu’il existe des incitations fiscales à sécuriser vos portes classiques ou vos portes-fenêtres. Cette réduction d’impôts peut aller jusqu’à 30 % des dépenses réelles, sans compter parfois des aides locales. N’hésitez pas à vous renseigner à la mairie de votre domicile.